Bonjour ! Bienvenue...

ARMELOU Vous devez ajouter du contenu dans la section "à propos" dans les options du thème.

17 février 2016 ~ 1 Commentaire

la MISERE SOCIALE ( HONTE AU GOUVERNEMENT )

elle n ‘est pas islamiste, elle n ‘a pas 1000 euros par mois et un logement neuf…… des cas comme ça j ‘en ai vu d ‘autres…. les logements sociaux sont une honte pour la france, soupirs, et on laisse des milliards de richards qui n ‘en ont meme pas besoin s ‘évader…. cherchez l ‘erreur et les responsables umps qu ‘on a élu depuis plus de 40 ans

la MISERE SOCIALE ( HONTE AU GOUVERNEMENT ) dans société
Jeudi, lors d’une visite de quartier organisée par la CGL, au Mas de Mingue à Nîmes, la porte s’est ouverte sur le logement indigne d’une femme de 81 ans. Intolérable. Insupportable….
midilibre.fr//2014/05/23/ch…

04 février 2016 ~ 0 Commentaire

JORGE NEGRETE –  » el jinete  » -

JORGE NEGRETE -

Jorge Negrete – El Jinete

Jorge Alberto Negrete Moreno (November 30, 1911 December 5, 1953) is considered one of the most popular Mexican singers …

Le cavalier

Sur la lointaine montagne
Chevauche un cavalier
Il erre en solitaire de par le monde
Et va, souhaitant la mort

Il porte dans sa poitrine une blessure
Il marche l’âme  détruite
Il cherche à perdre la vie
Et d’ être réuni avec sa bien-aimée

Il l’aimait plus que sa vie
Et  la perdit à jamais
C’est pourquoi il porte une blessure
C’est pourquoi il cherche la mort

C’est pourquoi il porte une blessure
C’est pourquoi il cherche la mort

Avec sa guitare, il chante
Durant des nuits entières
Homme et guitare pleurent
À la lumière des étoiles

Puis il se perd dans la nuit
Et bien que la nuit soit très belle,
Il marche en priant  Dieu
Qu’elle l’entraîne avec elle

Il l’aimait plus que sa vie
Et  la perdit à jamais
C’est pourquoi il porte une blessure
C’est pourquoi il cherche la mort

C’est pourquoi il porte une blessure
C’est pourquoi il cherche la mort

04 février 2016 ~ 0 Commentaire

CATHERINE SAUVAGE – le temps du tango -

CATHERINE SAUVAGE - le temps du tango - dans CHANSON mqdefault

Catherine Sauvage. Le temps du tan

Jean-Roger Caussimon/Léo Ferré.

04 février 2016 ~ 0 Commentaire

TINO ROSSI  » la romance de nadir « 

TINO ROSSI

Tino Rossi – La romance de Nadir / Je crois encore entendre

Bizet – Les Pêcheurs de Perle -Je crois encore entendre / La romance de Nadir Lyric: I still believe I hear hidden beneath the palm …

29 janvier 2016 ~ 0 Commentaire

JULIEN DUPRE

JULIEN DUPRE dans ARTS dupre3

dupre2 dans PEINTURE

29 janvier 2016 ~ 0 Commentaire

le peintre JULIEN DUPRE

image: http://www.rivagedeboheme.fr/medias/images/photographie-de-julien-dupre.jpg?fx=r_223_250

Photographie de Julien Dupré

Julien Dupré

Né(e) le : 1851-03-19 à Paris
Décédé(e) le : 1910-04-03 à Paris
Marié(e) le : 1876-05-17 à Paris
Metier(s) : Peintre

Julien Dupré

Children Feeding Geese

1881

Museum of Fine Arts, Boston

Julien Dupré

Children Feeding Geese

1881

Museum of Fine Arts, Boston

29 janvier 2016 ~ 0 Commentaire

la recolte des foins

La recolte des foins par Julien Dupré

La recolte des foins : peinture de Julien Dupré. Huile sur toile. Peinture réaliste de la vie paysanne de la fin du 19ème siècle. Entre académisme et impressionnisme, l’œuvre de Julien Dupré s’inscrit dans la lignée de celle de son beau-père Désiré François Laugée, de son oncle par alliance Philibert Couturier et de son beau-frère Georges Laugée. Elle s’attache à mettre en scène les travaux des champs dans leur dure réalité et à montrer la connivence entre l’homme et l’animal. Les personnages ne sont pas figés dans des poses académiques mais sont en mouvement dans l’action, dans l’effort comme dans le repos, montrant ainsi leur humanité. Les paysages de La recolte des foins, bien qu’imaginaires dans la plupart des cas, s’inspirent de la campagne picarde dans la région de Saint-Quentin et de Nauroy.

12 janvier 2016 ~ 0 Commentaire

peintures de Julien DUPRE

Julien Dupré, La Fenaison, 1884

L’Artiste   play

Julien Dupré (1851-1910) a étudié à l’École des Beaux-arts de Paris.  Il a reçu la Médaille d’or à l’Exposition universelle de Paris de 1889, et il a été nommé à la Légion d’honneur en 1892.  On l’associe avec la deuxième génération des peintres de l’École de Barbizon, mais ses œuvres montrent aussi l’influence du romantisme, avec les images idéalisées des paysans.

ur.Afficher l'image d'origine

 

Paysanne dans les champs

Paysanne dans les champs par Julien Dupré
Paysanne dans les champs : peinture de Julien Dupré. Huile sur toile. Peinture réaliste de la vie paysanne de la fin du 19ème siècle. Entre académisme et impressionnisme, l’œuvre de Julien Dupré s’inscrit dans la lignée de celle de son beau-père Désiré François Laugée, de son oncle par alliance Philibert Couturier et de son beau-frère Georges Laugée. Elle s’attache à mettre en scène les travaux des champs dans leur dure réalité et à montrer la connivence entre l’homme et l’animal. Les personnages ne sont pas figés dans des poses académiques mais sont en mouvement dans l’action, dans l’effort comme dans le repos, montrant ainsi leur humanité. Les paysages de Paysanne dans les champs, bien qu’imaginaires dans la plupart des cas, s’inspirent de la campagne picarde dans la région de Saint-Quentin et de Nauroy.

Voir le site de Julien Dupré par Howard Rehs

Peintres et Sculpteurs

LES FOINS

Publié le 12/03/2010 à 13:05 par nicky08
LES FOINS

Comme son beau-frère Georges Laugée, Julien Dupré commence sa carrière artistique dans le sillage et l’ombre de Désiré François Laugée. Au début des années 1880, dans les Salons où il expose, on le nomme Julien Dupré-Laugée. Il lui faudra quelques années pour devenir Julien Dupré.

 

Une charge de foin

06 janvier 2016 ~ 0 Commentaire

LEO FERRE- « ils étaient vingt-trois amoureux de vivre à en mourir »

LEO FERRE-

Léo Ferré – L’affiche rouge – L’armée du crime

Ap toutes celles et ceux qui un jour ont résisté Les paroles expliquées : http://jefka.centerblog.net/
PAROLES
Vous n’avez réclamé la gloire ni les larmes
Ni l’orgue ni la prièr’ aux agonisants
Onze ans déjà que cela passe vit’ onz’ ans
Vous vous étiez servis simplement de vos armes
La mort n’eblouit pas les yeux des Partisans Vous aviez vos portraits sur les murs de nos villes
Noirs de barbe et de nuits hirsutes menaçants
L’affiche qui semblait une tache de sang
Parce qu’à prononcer vos noms sont difficiles
Y cherchait un effet de peur sur les passants Nul ne semblait vous voir français de préférence
Les gens allaient sans yeux pour vous le jour durant
Mais à l’heure du couvre-feu des doigts errants
Avaient écrit sous vos photos MORTS POUR LA FRANCE
Et les mornes matins en étaient différents Tout avait la couleur uniforme du givre
A la fin février pour vos derniers moments

 

Et c’est alors que l’un de vous dit calmement
Bonheur à tous bonheur à ceux qui vont survivre
Je meurs sans haine en moi pour le peuple allemand

Adieu la peine et le plaisir adieu les roses
Adieu la vie adieu la lumière et le vent
Marie-toi sois heureuse et pense à moi souvent
Toi qui va demeurer dans la beauté des choses
Quand tout sera fini plus tard en Erivan

Un grand soleil d’hiver éclaire la colline
Que la nature est belle et que le coeur me fend
La justice viendra sur nos pas triomphants
Ma Mélinée ô mon amour mon orpheline
Et je te dis de vivre et d’avoir un enfant

Ils étaient vingt et trois quand les fusils fleurirent
Vingt et trois qui donnaient leur coeur avant le temps
Vingt et trois étrangers et nos frères pourtant
Vingt et trois amoureux de vivre à en mourir
Vingt et trois qui criaient la France en s’abattant

29 décembre 2015 ~ 0 Commentaire

VINGT FOIS SUR LE METIER REMETTEZ VOTRE OUVRAGE

Nicolas Boileau (1636, 1711)

radiguet.jpg (25670 bytes)

Avant donc que d’écrire, apprenez à penser.

Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement,
Et les mots pour le dire arrivent aisément.

Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage,
Polissez-le sans cesse, et le repolissez,
Ajoutez quelquefois, et souvent effacez.

seo |
Findfashono |
Dfbahdfda45545bijfdf |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rayfordcapj
| Lgbtnews
| Sesli07sohbetetikla